10 juillet 2006

WE aux 5 îles

Je ne pensait vraiment pas pouvoir y retourner un jour, mais la chance est avec moi. Et c'est surtout grâce à Geneviève que j'ai pu y retourner. WE plongée, bien accompagné et coatché. Départ à 06h samedi, lever du soleil sur nouméa, superbe. Direction la passe de uatio à bord du catamaran Fountaine Pajot de marco. On sort de la passe pour mouiller à l'extérieur du récif. Il y a une bonne houle, et le courant sortant est franchement fort. Et plouf, l'eau est à 21° en surface. Après m'être lesté, il faut filer au fond pour ce cramponner aux rochers, histoire de ne pas se faire embarquer par le courant! Et hop une belle raie manta virevolte dans la passe. Nous on est tapis sur le corail dans un champ de gorgones géantes. Magique!



Par contre, à force de lutter contre le courant j'ai sifflé les 3/4 de ma bouteille, il faut penser à remonter car il y a un palier à respecter, vu la profondeur (-40m). Mais ça ne sera pas suffisant! Au palier, accroché à la chaine du bateau, on est secoué par le ressac. A chaque va et vient, j'ai le bras arraché dès que la chaine se tend! Et je n'ai plus d'air! Pas question de remonter, le palier n'ai pas terminer! Heureusement, Geneviève est là, avec ses 2 détendeurs et sa bouteille de 15l. Sauvé.
On remonte tous sur le bateau. Et on file sur l'île Ua, au beau milieu des 5 îles.



Personne en cette saison. Les couleurs de l'eau sont magnifiques. Après un déjeuner bien costaud, on débarque sur l'îlot.



Sur le sable blanc, on peux observer les traces des tricots rayés (serpents de mer locaux) qui sont sorti de l'eau pour digérer au soleil.



Tour de l'ile à pied pendant que les filles très motivées, retournent à l'eau sur le platier pour pêcher des sauteurs (coquillages ressemblant aux cônes). C'est une des spécialités de marco (capitaine et chef cuisinier!), préparés au soyou, citrons et oignons, un vrai délice!





Après une nuit bien réparatrice, nous repartons cette fois ci pour la passe de kouaré. On se protège de la houle côté lagon, histoire d'être moins secoué qu'hier.



On longe le récif magnifique pour déboucher petit à petit dans la passe. Après avoir traversé une forêt de gorgones, nous voilà au beau milieu de la passe. Une superbe raie léopard se laisse approcher. On la contemple durant 5 bonnes minutes. C'est magique! Le courant est fort ici aussi. Il est temps de remonter progressivement. Tiens, une tortue, puis 2. Superbe ballet.



Déjeuner bien à l'abrit dans un replis de la grande barrière de corail qui ceinture la nouvelle calédonie. Le soleil est toujours de la partie! Et les couleurs sont somptueuses! Un régal pour les yeux! Seule petite "déception", nous n'avons pas vu l'ombre d'une baleine, c'est pourtant le début de la saison. Elles viennent en effet à cette époque pour mettre bas et élever leur baleinot à l'abrit dans le lagon.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Reference© par Blogtrafic